Pandore mon amour

Autore: 
La transgression intellectuelle est ce qui nous rend humains, la racine profonde de la science.

Technologies et science se superposent. Un excès de technologie pourrait nous faire oublier pourquoi on essaye de poursuivre la connaissance. Ce petit essai exprime doutes et certitudes à ce sujet. Une longue pratique de génétique moléculaire m’a rendu claires les difficultés à comprendre la nature intime de la vie ; et, mises à feu dans ce cadre général, les difficultés qu’on a quand on se demande : qu’est-ce qui nous rend vraiment humains ?
Pour esquisser quelques réponses j’ai fait recours à mon intérêt pour la pensée ancienne et à quelques notions de génétique et de physique contemporaine. Le discours s’adresse à Pandore, celle qui en ouvrant son Vase a laissé s’enfuir nos questions. Et à ces chercheurs qui ne se contentent jamais totalement des résultats de leurs manips et de leurs calculs.

Un jour Pandore ouvrit le Vase. Dès ce moment on a dû commencer à travailler, on s’est retrouvés artistes et scientifiques. Dès ce moment on est devenus humains. Mais qui, pourquoi, quand, comment, où ? D’abord il vaut mieux se rendre compte que, à partir du moment où Pandore a ouvert son Vase jusqu’à maintenant, on n’est pas allé très loin.

De toutes les sciences mon âme fut-elle couverte,
Très peu d’énigme ne m’a pas été assez ouverte,
Soixante-douze années j’ai pensé nuit et jour,
Je trouve que la moindre des choses n’est encore découverte.
(Quatrain #93).

AVANT D'ACHETER LIRE LES 30 PREMIERES PAGES.